Screenshot-139

- Cheese ! 

- Arrête ! je cris.

Gaële s'est lâchée sur un magnifique appareil photo à un prix tout aussi magnifique, d'ailleurs. Mais je déteste les photos, surtout maintenant, où nous n'avions pas vraiment que cela à faire.

- Je cherche Ry, moi. Je sais que tu t'en fous, mais fais tout de même un effort pour m'aider ! 

Screenshot-140

- Moi je m'en fous ? elle hurle à mes oreilles. Moi ? C'est moi qui fais le tour du monde pour t'aider ! 

Et voilà, encore une dispute. Pourquoi est-elle toujours obligée de hurler ?

- Je ne t'ai jamais obligée, je rétorque sur le même ton qu'elle. C'est toi qui a voulu venir ! 

- Ah ouai ? Bah, j'aurais peut être pas dû, vu que tu veux faire tout toute seule ! J'aurais dû te laisser patauger toute seule ! C'est grâce à moi que tu es là !

- Grâce à toi ? Je suis sûre que je peux très bien me débrouiller toute seule ! 

- OK, dit-elle sur le to de l'ironie. Alors débrouille-toi ! Moi, je vais me manger des kebabs ! Salut !

Screenshot-142

Elle tourne les talons et part vers le marché, sans doute. 

Screenshot-144

Je pars moi même dans la même direction, avec la ferme intention de tourner à droite, alors qu'elle a tourner à gauche.

- Grâce à elle, grâce à elle, je m'énerve seule. Pfff ! À part bouffer des kebabs ! Je peux très bien résoudre des énigmes moi ! C'est juste que ça allait plus vite avec elle.

D'un coup de pied et sous l'effet de la colère, j'expulse un caillou à une dizaine de mètres devant moi. 

 

Je ne sais pas depuis combien de temps je marche, mais le soleil tape fort, trop fort sur ma tête. Ma tête tourne. J'ai soif. J'aimerais tellement, oh tellement être chez moi, à Starlight Shores en ce moment même. Pourquoi moi ? Qu'avais-je donc fait à Kalya pour qu'elle me fasse subir une pareille chose ? Mais la vraie question était bien évidemment : "Qui est Kalya ?".

D'après ses mots, je la connaissais, mais je ne m'en souvenais peut être plus. J'ai beau chercher dans ma mémoire quelqu'un qui me détestait, je ne trouve pas.

Screenshot-147

Je marche. Toujours, devant moi. Et je ne m'arrête que lorsque je me retrouve devant cette chose. Quatre sims immense de plusieurs mètres de haut. En pierre.

- Abu Simel... je souffle.

J'en avais entendu parler, il y a deux ans. La découverte d'Abu Simel, grande porte décorée de quatre pharaons antiques immenses. Personne n'y était encore entré. Peut être que l'énigme parlait de ça. Une porte imposante et plutôt effrayante, et qui sait si ce n'est pas un tombeau. Gaële s'étaot peut être trompée, pour une fois. Ce n'était peut être pas une pyramide.

Screenshot-148

Si personne n'y est entré, c'est parce que personne n'a trouvé l'entrée. Mais je dois observer, chaque détail, comme me l'a dit Gaële. Gaële, qui se goinfre sûrement de kebab à l'heure qu'il est. Je dois lui prouver que je peux retrouver Ry seule. Je le dois. Et pour cela, je dois rentrer dans Abu Simel. Je le sens. 

Screenshot-150

Personne n'a trouvé d'entrée. Je ne sais pas pourquoi j'ai cru faire exception.Dépitée, je retourne au marché avouer ma défaite à Gaële et la supplier de revenir m'aider. Jusqu'à ce qu'un énorme bruit sourd ne me force à me retourner.

Screenshot-151

L'espace entre les paires de sims est ouvert

"Grande est ta peur,

Quand tu entres en moi"

C'est vrai que je ressens cette peur. Cette peur de ne pas savoir ce qu'il y a là-dedans. Il y a peut être des momies ?

Screenshot-153

"C'est vrai des gens meurent, 

Et reposent à jamais en moi"

Screenshot-154

Je suis dans une petite salle, décorée de hiéroglyphes. Je n'ai jamais vu une chose pareil de ma vie. Après tout, je n'avais jamis quitté Starlight Shores.

Et si Gaële s'était trompée ? Et si la clé de l'énigme n'était pas une pyramide mais Abu Simel. Ce serait beaucoup plus simple. Une solution au lieu de trois. Et tous les éléments de l'énigme se trouvent là.

Je tourne et retourne sur moi-même, subjuguée par la beauté envoutante de ce lieu étrange et inviolé. Un sentiment de fierté m'envahit. Je suis la première personne au monde à découvrir ce que cache Abu Simel. Mais si l'indice est là, je serais la deuxième après Kalya, mais toujours avant Gaële, voilà ce qui compte.

- Tu es presque au bout du jeu, très très chère Cassie.

Mon sang se glace à l'entente de cette voix douce et sussurante. C'est la voix. La voix du téléphone. Kalya...

Screenshot-156

Je me retourne aussi vite que je le peux, voulant à tout prix partir de cet endroit, mais un mur de feu me l'en empêche.

Mon cœur se met à battre plus vite. Je suis seule. Face à la kidnapeuse de Ry. Cette femme semble me détester plus que tout au monde et je suis seule, enfermée. Peut être est-elle derrière le mur de feu. Que va-t-elle mes faire ?

Screenshot-157

- Gaële est toujours autant une miss-je-sais-tout, qui veut toujours être au-dessus de tout le monde, avec son cerveau de 150 de QI.

Je me fige, le sang toujours aussi glacé. Comment sait-elle que Gaële est une miss-je-sais-tout ?

- Tu as bien fait de t'en débarasser. Le jeu était trop facile à mon goût avec elle. Comment je le sais ?

Elle a un petit rire hautain, aigu et désagréable.

- Je sais tout. Tout de toi, de ta famille, de tes amis. Tout.

- Pourquoi ? je parviens à dire d'une voix tremblante, trahissant ma peur. Pourquoi me faire ça ?

- Tu le sais. Tu sais tout toi aussi, mais tu semble faire exprès d'oublier. Tu sais qui je suis, tu sais ce que tu m'as fait il y a voilà 7 ans. Et je sais que tu t'en souviens comme si c'était hier.

De quoi parle-t-elle ? Pourquoi ne veut-elle pas me donner d'indice, pour m'aider à me souvenir ?

Screenshot-158

Les flammes disparaissent et je me précipite pour sortir du coin de la pièce dans laquelle j'étais enfermée. Il n'y a pas Kalya. Il n'y a personne. Est-elle partie ? Le silence est pesant, angoissant.

- Kalya ? je tente.

- Voilà ta dernière énigme, hurle-t-elle, manaçante. Ressous-la, et tu retrouveras Ry, et je te laisserais partir. Mais si à minuit, tu n'est pas l'endroit voulu, il mourra.

Screenshot-159

Là, mon cœur cesse de battre. Ou du moins, j'ai l'impression. Et j'ai la certitude que jamais, au grand jamais, je ne retrouverais Ry. Minuit. Dans 8 heures...